Lost in the Fire, la collab’ efficace entre Gesaffelstein & The Weeknd, est enfin disponible

Le retour de Gesaffelstein ne se fait décidément pas sans bruit. Souvent considéré comme l’un des Dieux de la French Touch, le Lyonnais avait longuement teasé son retour avec des affiches sensationnelles avant de balancer un premier track énigmatique, Reset. Il ne lui aura fallu que quelques semaines pour diffuser Lost in the Fire, son premier hit avec la star The Weeknd, accompagné d’un clip sensationnel. 

Lors de sa sortie, Reset n’avait pas totalement convaincu malgré une personnalité tordue des plus singulières. Opérant dans un style résolument dark, le Français annonçait la couleur de ses prochains projets et, assurément, elle s’avérait très sombre. Mais cet artiste largement reconnu pour sa discographie tapante préparait quelque chose de beaucoup plus gros : Lost in the Fire, un son électro-pop qui accueille, carrément, la voix du célèbre The Weeknd. Histoire de bien faire les choses, le clip à ses côtés dispose d’une esthétique sublime qu’il serait dommage de louper. 

Faire un featuring avec The Weeknd n’est pas chose aisée. À vrai dire, rares sont les producteurs de notre contrée ayant pu se permettre un tel luxe, l’exemple le plus fragrant étant définitivement les Daft Punk avec Starboy ou I Feel It Coming, des cartons absolus avec plusieurs milliards de streams à leurs actifs. Pour Lost in the Fire, on sent clairement que la formule est efficace. À vrai dire, on ne doute même pas une seule seconde de son potentiel commercial tant les ficelles de l’Electro-Pop sont adroitement tirées : un refrain bien ancré dans une mélodie finement réfléchie aux légers échos robotiques, c’est une recette que l’on ne connait que trop bien.

Le problème étant plutôt que, si l’est impossible de nier l’aspect qualitatif du morceau, on se déçoit à chercher sa véritable originalité. Clairement, le track rappelle un certain Kavinsky (qui, lui aussi, s’était illustré avec The Weeknd au travers d’Odd Look en 2013) et, évidemment, un peu des Daft Punk même si le style du duo reste inimitable dans bien des cas. Travailler avec The Weeknd, c’est un parti pris commercial tout à fait légitime… mais n’est-il pas dangereux au point de remettre en question son identité musicale ?

Gesaffeltein dispose certainement de nombreux projets encore non dévoilés et sans doute un tel track est nécessaire pour relancer la hype à l’international, avant la publication de titres plus personnels. On reste donc un peu sur notre faim, malgré un clip à la direction artistique épatante : patientons sagement avant de cracher notre venin si besoin est et, d’ici-là, on se remet en boucle quelques uns de ses hits les plus salvateurs.

Max Cagnard

Posted on 11 janvier 2019 in Actus

Share the Story

About the Author

Back to Top