Récap : Retour sur notre expérience en Roumanie pour les 5 ans de l’Untold Festival !

Si le mois de Juillet fut bien rempli avec notamment l’EMF et les deux weekends de Tomorrowland, le 1er weekend du mois d’août s’avérait particulièrement excitant avec notre première participation au festival roumain qui fait beaucoup parler de lui, l’ UNTOLD Festival ! Un événement qui a explosé ces dernières années et se retrouve désormais dans la todo list de nombreux fans de musiques électroniques. Alors il nous fallait vérifier si cette hype est justifiée et comprendre les raisons de ce succès ! Retour sur une édition particulièrement riche !

La programmation

Une programmation particulièrement riche et variée portée par des headliners Djs et chanteurs internationaux.  

La mainstage de la Cluj Arena proposait une programmation évidemment orientée sur des stars internationales avec en soirée (jusqu’à minuit) une programmation portée par des stars de la “pop-culture” (Robbie Williams / Tinie Tempah / Bastille / Busta Rhymes / Tove Lo), tandis que la nuit était l’occasion d’écouter les Djs du top 10 mondial (3 Are Legend / Armin Van Buuren / David Guetta / Don Diablo / Martin Garrix / Nicky Romero / Timmy Trumpet / W&W ).

En dehors de la mainstage, l’UNTOLD proposait une belle programmation de musiques électroniques sur trois autres scènes importantes avec une scène Trance (Markus Schulz, Andrew Rayel, ATB, Cosmic Gate, …) , une scène House/Techno (Paul Kalkbrenner, Boris Brejcha, Jamie Jones B2b Martinez Brothers B2B Seth Troxler,…), une scène Bass music (Andy C, Chase & Status, Borgore, Pendulum, Sub Focus, …).

Puis le reste des scènes faisait la part belle à des artistes locaux même si quelques stars venaient s’y retrouver avec par exemple Nora En Pure, Black Coffee, Blondish B2b Yokoo, Guy Gerber, sur des petites scènes forestières.

Le lieu / Les scènes

10 scènes aux identités singulières, un parc entièrement investis, le stade de Cluj comme repère central. 

Acteur central de l’événement, la mainstage de la Cluj Arena proposait cette année une scéne gigantesque en relief caractérisée en son cœur par un personnage mythologique tentaculaire. On pouvait y voir la représentation de Poséidon mais sans son trident, venant enlacer de ses tentacules 4 arcs-brisés et des livres. La mainstage est en accord avec la charte graphique du festival fondée sur l’univers des contes, le mystère, la magie, la mythologie, et offre un bon mélange entre décoration et écrans LEDs. Bien évidemment lasers et pyrotechnie de sortie !

La deuxième plus grosse stage est la scène House/Techno, Galaxy, qui s’installe dans une grande salle polyvalente. La scène est en forme de pavillon d’instrument ou d’oreille, fabriqué à partir de grandes nappes blanches et sur lesquelles est projeté un mapping ! D’autres structures mécaniques amovibles accompagnent cette scénographie.

La scène Alchemy s’installe sur le pignon de cette grande salle polyvalente pour un effet visuel des plus intéressants. Une grande structure décorée en forme de “hibou Transformer” vient se nicher au bout de ce pignon pour un aspect visuel très massif et futuriste !

La scène Fortune, quand à elle, exploite l’architecture d’un des symboles architecturaux de la ville. Un beau bâtiment ancien parfaitement rénové , et qui sert habituellement de casino pour venir y rajouter quelques écrans LEDs sur la façade. Devant lui, quelques lampadaires et une belle fontaine artésienne existants participent à cette belle scénographie .

Les autres scènes sont plus petites mais ne sont pas en reste pour autant. Installées dans le cadre boisé du parc, elles s’intègrent parfaitement dans ce décor bucolique.

A noter, les excellentes Tram stage qui s’installe dans une rame de tramway et  Nostalgie en forme de vieille radio cassette qui ajoutent un petit piment fun au festival !

Des activités et curiosités à ne plus savoir où donner de la tête. 

En dehors des scènes, véritables lieux de convergence des festivaliers, vous trouverez à Untold une multitude d’activités, de curiosités ou encore de spots pour prendre des photos. Un vrai paradis pour les curieux et les instagrameurs/instagrameuses en herbe ou confirmés ! De nombreux performeurs déguisés déambulent dans les allées et participent à l’animation du parc !

On a notamment particulièrement aimé cette allée centrale qui, le soir tombé, s’embrase ou la possibilité de faire du pédalo sur le petit lac artificiel. Mais aussi chiller dans les nombreux hamac set transats installés dans le parc tout en regardant un film dans un petit cinéma en plein air installé pour l’occasion. Si vous êtes plus sensation forte, vous pourrez faire quelques tours de manèges ou vous essayer au simulateur de chute libre. Une grande roue permet également de prendre de la hauteur sur le festival tout en ayant un beau panorama sur la ville.

L’organisation

Une relation forte entre la ville et le festival

Rappelons que l’UNTOLD a été créé à l’occasion de la désignation de la ville comme capitale européenne de la jeunesse en 2015. Et cette relation entre la ville et son festival est très ancrée. La ville vit pendant 4 jours au rythme de l’UNTOLD. Un écran géant dédié est installé sur la place centrale et des énormes affiches publicitaires s’exhibent sur les bâtiments ou dans les rues. Une immense majorité des gens que vous croiserez dans les rues porteront fièrement leur bracelet du festival.

Une organisation bien rodée !

5 ans d’existence et pourtant la machine tourne parfaitement ! Quand les détenteurs de bracelets VIP/Presse peuvent récupérer leur bracelet dès l’aéroport dans un stand dédié, les festivaliers réguliers ne mettront pas bien longtemps avant de récupérer leur bracelet à l’entrée. Une véritable armée de bénévoles est mise en place pour vous accueillir, vous informer, vous guider dans le parc. Les stands de nourriture / boissons sont en quantité suffisante et proposent une offre variée. Les toilettes du stade sont très souvent blindées alors on vous conseille d’aller dans d’autres toilettes du parc.

Des prix abordables.

Le vrai plus, c’est le prix ! En Roumanie, on paie en « lei » avec comme conversion simplifié 1€ = 4,5 lei. D’une manière générale, vous pouvez boire et manger pour des prix inférieurs à 5€. Les stands de cashless sont également en quantité suffisante, on vous conseille de bien recharger une fois, dans l’après-midi par exemple.

Les stands de merchandising vous permettent également de repartir avec des souvenirs pour des prix très corrects. T-Shirt entre 15 et 30€, Sweet à 30€, casquette à moins de 15€ et pleins d’autres goodies à moins de 10€…

Untold, une plateforme publicitaire dont les marques…et l’armée ont bien compris le potentiel.

Lorsque l’on parlait des multiples activités mises en place pendant le festival, cela n’est rendu possible que par l’omniprésence des marques à ce festival. L’UNTOLD bénéficie en effet d’un financement à hauteur de 40% par les marques. Ainsi, vous retrouverez la scène Fortune By Red Bull, Alchemy Stage by Absolut, Daydreaming Stage by Kaufland, Time Stage by Ursus, …

Les stands des multiples activités sont également tenus par des marques. Ainsi vous pourrez danser en produisant de l’électricité sur un stand ENGIE, faire des lancer-franc à la chêne sur un stand de montre, admirer un point de vue sur un stand Durex (vous faire atteindre le point G), profiter du cinéma en plein air grâce à Samsung, vous refaire le portrait et la coupe de cheveux dans un stand Head & Shoulders…Il y a même un stand pour de la lessive Omo ! On comprendra que cela puisse en déranger certains, mais sachez que sans cela, le prix du billet serait bien différent. D’autant plus que cela reste dans une optique plus divertissante que purement mercantile.

Autre curiosité inattendue, l’armée roumaine est également présente sur le festival pour recruter au moyen d’un dispositif assez conséquent. Militaires en armes, véhicules blindés, présentation des dernières technologies et même parcourt du combattant en mode Koh Lanta tenue militaire et sac à dos sur les épaules. Si vous n’êtes pas roumain, on ne viendra pas vraiment vous parler mais on ne s’attendait pas à trouver ça ici.

Le public / L’ambiance

Un public majoritairement local, une ambiance conviviale le jour, surchauffée la nuit…jusqu’au petit matin.

Fierté locale et nationale, il n’est donc pas surprenant d’y retrouver un public composé majoritairement de locaux. En comparaison avec Tomorrowland par exemple, la dimension internationale n’est pas encore majoritaire et les étrangers ne représentent que 20% du public, tout en sachant que Cluj est une ville universitaire qui accueille beaucoup d’internationaux. Vous croiserez donc pas mal de compatriotes mais aussi un public encore plus lointain et des festivaliers venus des US, d’Australie, du Brésil, de Chine, d’Inde, ou même des Pays du Golfe. Preuve que l’UNTOLD prend d’années en années, une dimension encore plus importante dans le panorama des meilleurs festivals.

L’entrée au festival est autorisée aux enfants, ne vous étonnez donc pas de voir des petits minots sur le dancefloor (bon on aimerait quand même les voir porter des protections auditives …). Mais cela donne un aspect très familial et convivial à cette célébration.

Le public roumain est fidèle aux échos que les Djs en fond, UNTOLD revient souvent dans la bouche des plus grands Djs comme un des festivals avec la meilleure ambiance. Et bien que vous soyez avec la #trancefamily sur la Fortune, dans la fosse de la mainstage ou sur la scène techno/house, l’énergie dégagée par le public est électrique ! Les scènes dans le parc sont plus calmes et on y joue des sonorités plus chill (deep house, progressive …et même quelques groupes de world music).

Et les roumains sont endurants car les scènes font le plein jusqu’à la fermeture journalière vers 8h/9h du matin. Mention spéciale à la scène Nostalgia qui, placée avant la sortie, accueille chaque matin les festivaliers les plus téméraires dans une ambiance old-school incroyable !

Les sets préférés d’Alex Wackii

Armin Van Buuren

L’UNTOLD ne serait probablement pas devenu ce qu’il est sans Armin Van Buuren. Avec des vidéos virales sur les réseaux dues à ses extended sets qu’il ne fait quasiment plus que là-bas, le hollandais a encore repoussé les limites pour proposer un set et un show de plus de 7h avec orchestre symphonique, chanteurs en live et scénographie personnalisée. Un set riche et varié ! On vous en parlait plus longuement dans cet article

Artbat

Le duo Ukrainien jouait le dimanche soir en début de soirée sur la scène Galaxy. Après une arrivée tardive, ils ont délivré un set qui nous a tout de suite donné la pêche. Groove percutant, bassline ronde, build-up progressif, mélodies et nappes planantes, sound design précis et inventif, le duo a ouvert la voie à Paul Kalkbrenner de la meilleure des manières !

Giuseppe Ottaviani

Le meilleur représentant italien du mouvement trance était une des figures importantes à ne pas manquer. Toujours accompagné de ses machines pour un live act unique dans le milieu, il a conquis une scène Fortune passionnée, bouillante et déchaînée sur les rythmes techy et les mélodies puissantes dont lui seul à le secret. Son dernier album « Evolver » est une pépite d’ailleurs qu’on vous recommande de vous procurer !

Timmy Trumpet

Le fantasque australien avait pour mission de chauffer le public avant l’extended set d’Armin Van Buuren. Comme à son habitude, armé de son instrument, remonté à bloc, il a tout cassé sur la mainstage. Alternant les beats psy-trance, hardstyle, big room mais aussi des moments plus calmes, il a encore foutu un sacré bordel ! Heuresement qu’il y avait un break de 30min entre lui et Armin …

Nora en Pure

Logée sur une petite scène dans les bois, à la nuit tombée, quelques lumières bleues, roses, violettes en mode Narnia, elle a distillé sa deep house dans le meilleur cadre possible pour un public rêveur, paisible et conquis !

D’autres moments marquants :

  • L’hommage de Don Diablo à Alexandra Macesanu, jeune roumaine de 15 ans, enlevée, violée et tuée fin juillet et dont l’affaire fait grand bruit en Roumanie notamment au vu du comportement de la police dans cette affaire.

    • Robbie Williams qui s’enjaille sur la scène Alchemy après son show !
  • Danny Avila qui a fait un set sur la scène du tramway et Dannic annoncé de dernier minute sur la scène Galaxy, il faut toujours rester attentif aux réseaux sociaux du festival pour ne pas manquer quelques surprises acts savoureux !
  • ATB qui a totalement blindé la scène trance. Ambiance de folie sur ses deux gros classiques « Ecstasy » et « 9pm », une véritable star en Roumanie pour un artiste trance qu’on ne voit plus forcément sur des gros évents trance
  • Cocorico David Guetta, Kungs, présents sur la mainstage !
  • Jamies Jones B2B Martinez Brothers B2B Seth Troxler pour un all night long de folie sur la scène Galaxy le samedi
  • La mainstage en PLS pendant Fedde Le Grand. Aucun souci technique du weekend et au moins 3 coupures sons pendant son set …

-> Bonus : Le final lundi matin sur la scène Nostalgia avec «O-zone – Dragosta Din Tei », comme une évidence pour boucler la boucle !

Conclusion

On ne va pas se cacher qu’on allait à l’UNTOLD principalement pour assister au marathon d’Armin. Mais on ressort du festival en se disant que cela ne doit pas représenter plus de 10% des souvenirs et bons moments passés sur ces 3 jours à Cluj. Avec un décor et une ambiance assez unique par rapport aux autres festival, on pourrait résumer l’UNTOLD rapidement en disant que c’est le mélange parfait entre, et sans être du tout péjoratif, “la fête du village” où tout les acteurs de la cité s’y rassemblent, et une énorme production hollywoodienne qui n’a rien a envier à aucun autre festival aussi bien en termes de qualité de la programmation, de shows, que de l’organisation générale. Le tout à des prix plus abordables.

L’UNTOLD constitue une excellente alternative pour ceux qui n’ont pas forcément les moyens de se rendre à Tomorrowland. En outre, c’est également le festival parfait où emmener des amis qui sont curieux mais pas forcément férus de musiques électroniques, ou qui ne sont pas assez endurants pour en écouter tout un festival. Ils pourront ainsi vivre l’expérience d’une grosse production et profiter d’une programmation éclectique certes à dominante électro tout en étant rassurés par quelques repères pop culture. Rassurés également par le cadre urbain et boisé du festival qui est parfaitement mis à contribution et respecté. Si vous le pouvez, On vous conseille de rester quelques jours avant ou après pour aller vous balader en ville, il y a quelques spots très sympas, notamment de bons restos ! La légende de l’UNTOLD est en marche… A refaire,  dès l’année prochaine !

Wackii

Posted on 9 août 2019 in Actus, Non classé

Share the Story

About the Author

Back to Top