Riot Ten : interview du hit maker Bass Music le plus énervé du moment

Parmi la pléthore de DJ’s qui viendront pimenter l’action du très prometteur Dream Nation Festival 2019, Riot Ten fait indéniablement partie de ceux que l’on attend le plus. Ces dernières années, l’Américain a connu une ascension assez exceptionnelle dans le milieu Bass Music avec un style brut de décoffrage dans le Trap et, depuis quelque temps maintenant, le Dubsep avec un penchant pour l’extermination. On lui doit des hymnes comme son remix de Bodies vs Let It Go, de Murda Something, son featuring avec Sullivan King Fuck It et, surtout, le méga hit Rail Breaker aujourd’hui repris absolument partout et qui confirme le talent certain de ce très bel acteur de l’industrie. À l’occasion de sa première venue en France, nous avons eu l’occasion de nous entretenir avec lui et d’aborder des sujets divers et variés, de son premier album à ses expériences live, sa proximité avec le public ou sa vision de la Bass Music.

RAIL BREAKER BASS CANYON 🤯[Afreefilms]

Publiée par Riot Ten sur Lundi 27 août 2018

Tu as organisé un show pour épauler communauté d’El Paso après l’attaque du 3 août. Peux-tu nous en dire plus sur cette soirée et ce qui t’importe, habitant toi-même là-bas ?

L’événement caritatif que nous avons organisé a eu lieu il y a deux semaines et nous avons collecté près de 20 000 dollars pour les victimes de la fusillade à El Paso et à Dayton. Je suis né et j’ai grandi à El Paso, donc cette attaque m’a vraiment frappé. Je suis profondément reconnaissant de pouvoir aider à sensibiliser et à redonner à cette communauté qui m’a montré tant d’amour et de soutien au fil des ans.

Ton track Rail Breaker fut et est un hit joué par presque tous les DJ’s en festivals. Que penses-tu de la renaissance du Dubstep et de cette culture du heabang, elle et ses fans spectaculaires ?

J’en adore chaque minute. Mettez de côté le Dubstep et tous ses artistes car il y aussi toute la culture Bass avec aussi la Drum & Bass, le Hardstyle, le Trap : c’est spectaculaire à regarder et aussi d’en faire partie. Nous assistons à l’émergence d’une tonne de sous-genres. Beaucoup d’anciennes sonorités du Dubstep sont en train de revenir neufs et retravaillés… Il y a tellement de choses qui se passent et on n’en voit pas la fin ! De nombreux artistes de talent brillent actuellement et c’est formidable pour la musique électronique dans son ensemble.

Dans quelques mois, tu commences ta seconde tournée Hype or Die. Qu’est-ce que tu as préféré sur la première et qu’attends-tu de cette deuxième édition ?

Je suis super excité pour ce qui arrive. Nous allons sortir tous les nouveaux visuels et productions avec certaines scènes et accessoires jamais vus auparavant. Il faut être HYPÉ… sans mauvais jeu de mots. Les artistes qui m’accompagnent sont aussi des amis très proches et extrêmement talentueux. Ça va être génial de les avoir tout au long du chemin !

Est-ce important pour toi de rencontrer tes fans dans toutes les villes dans lesquelles tu passes ?

C’est sans doute LA chose la plus importe à mes yeux. Mes fans sont tout pour moi et leur support m’ont permis d’être là où je suis aujourd’hui. Prendre du temps pour rencontrer ces personnes avant et après chaque set est vital. Ils m’ont tant donné et c’est le moins que je puisse faire pour eux en retour.

Tu as créé un compte Instagram où tu partages du gameplay de plusieurs jeux vidéo. Est-ce juste pour le fun ou souhaiterais-tu rallier le gaming à la musique, d’une quelconque manière ? As-tu du temps pour jouer entre les spectacles et la production ?

Honnêtement, c’est juste pour le fun mais j’ai été plus bon depuis toutes ces années ! Je suis classé dans les premiers 4% de TOUS les joueurs sur Apex Legens actuellement. Quand je ne suis pas en tournée ou en train de faire du son, soit je joue aux jeux vidéo, soit je m’occupe de mes deux enfants et sors avec ma famille. Je pense que le joueur qui est en moi est un bon aout pour respirer en dehors du studio et m’aérer un peu mentalement – et j’ai la chance de ne pas être mauvais, ce qui m’apporte en plus davantage de fun.

On entendait beaucoup de Trap Music de ta part, auparavant. Et des très gros tracks Trap. À la manière d’Herobust, tu sembles te plaire davantage dans le Dubstep aujourd’hui… Y a-t-il une raison à cela ?

Je n’ai jamais voulu me confiner dans un seul genre mais je fais du Dubstep depuis maintenant plus de quatre ans et c’est ce que j’aime jouer le plus lors de mes sets. Je mets toujours des sons Trap « énervés ci et là et je continuerai de le faire à l’avenir. J’ai aussi sorti quelques musiques Bass House et Hardstyle… Sur mon prochain et premier album, vous verrez un large éventail de styles différents. J’y ai même un track R&B ainsi qu’un autre vraiment Hip-Hop. Je suis assez excité de voir comment le public réagira.

Riot Ten – EDC Las Vegas

On vous a déjà dit que Riot Ten passait à la Dream Nation le 21 septembre et que ça allait être un putain de carnage ? 👊

Publiée par EDM France sur Mardi 20 août 2019

Tu t’apprêtes à jouer pour la première fois en France, lors du DrEam Nation Festival. T’es-tu déjà frotté à l’Europe et qu’est-ce que tu en attends ?

J’ai déjà joué en Europe il y a bon bout de temps mais jamais à Paris et je suis plus que chaud ! J’adore la scène locale et toute la culture – plusieurs de mes artistes favoris et de mes plus grosses influences viennent de cette capitale. J’aime aussi beaucoup toute la mode et le style représentés en France. Je ne sais ce que j’en attends exactement mais tout ce que je peux dire est que je m’apprête à donner au crowd le plus gros show de ma vie. Vous allez prendre cette nuit-là tout ce que Riot Ten a pour vous et j’espère que vous êtes vraiment prêts !

Du coup, qu’est-ce que tout nous prépares pour la suite ? Peux-tu nous nous parler de tes futurs projets ?

Le premier single de mon album est sorti la semaine dernière ! C’est une collaboration entre mon ami de longue date SAYMYNAME et je ne pouvais être plus heureux de la tournure de ce morceau. Ma prochaine sortie, c’est mon album. Il y a dix chansons au total et c’est prévu pour cette semaine… mais je ne peux en dire plus pour le moment. Il va y avoir des grosses annonces prochainement !

On rappelle que la Dream Nation se déroulera du 20 au 22 septembre et que Riot Ten y jouera le samedi 21 au soir, en b2b avec 12th Planet. Plus d’informations sur ce croustillant festival sont disponibles juste ici.

Max Cagnard & Hugo Massing

Posted on 9 septembre 2019 in Actus

Share the Story

About the Author

Leave a reply

Back to Top